Recherche avancée

Union africaine - Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'UA > Actualités > Aide d’urgence au Cabo Verde en réponse à la sécheresse s... >

Aide d’urgence au Cabo Verde en réponse à la sécheresse sévère

Publié le jeudi 21 décembre 2017

Le Cabo Verde, en tant qu’archipel situé dans la région du Sahel, a été touché cette année par une des plus graves sécheresses des dix dernières années. À cela s’ajoute une invasion de larves de "chenilles légionnaires d’automne" qui s’attaquent aux cultures de maïs sur toutes les îles du pays provoquant une situation phytosanitaire inquiétante.

En réponse à la situation d’urgence déclarée par le gouvernement capverdien à la suite d’une mission d’évaluation menée par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, a décidé d’accorder une aide d’urgence luxembourgeoise à hauteur de 500.000 euros. 

"Il s'agit non seulement d'affronter la sécheresse en cours qui menace les ménages les plus vulnérables ayant perdu l’ensemble ou une grande partie de leurs récoltes, mais de continuer aussi à travers nos autres programmes de coopération à créer les conditions pour une meilleure résilience des populations et la réduction de la pauvreté au Cabo Verde", a indiqué Romain Schneider. C’est tout le sens de l’intervention de la Coopération luxembourgeoise qui met l’accent sur les secteurs de l’emploi et l’employabilité, l’eau et l’assainissement ainsi que les énergies renouvelables et dont les actions se conçoivent dans l’esprit du développement durable compris dans ses aspects sociaux, économiques et environnementaux.

Une aide d’urgence peut venir complémenter le Programme indicatif de Coopération (2016-2020). La contribution luxembourgeoise au programme d’urgence sécheresse du gouvernement capverdien sera mise en œuvre par les autorités capverdiennes au niveau des municipalités et sera suivi en collaboration avec l’ambassade du Luxembourg à Praia. La contribution d'urgence du Luxembourg, qui s’ajoute à celle menée par l’Union européenne, ciblera les ménages ruraux les plus vulnérables aux impacts de la sécheresse. Dans ce contexte, les principaux bénéficiaires sont les agriculteurs dans les zones rurales et leurs familles tout comme les revendeurs de produits agricoles. Il convient de rappeler que selon des études récentes, 9% de la population vit dans l’extrême pauvreté et que cette partie de la population est surtout concentrée dans les zones rurales. 22% de la population active est employée dans le secteur agricole et le taux atteint les 82% dans les zones rurales. Les îles les plus touchées par la sécheresse sont celles de Santiago et Santo Antão.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes/ Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire

Retour