Recherche avancée

Union africaine - Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'UA > Actualités > Communiqué en relation avec les nouvelles mesures sanitai... >

Communiqué en relation avec les nouvelles mesures sanitaires pour les déplacements par voie aérienne à destination du Grand-Duché de Luxembourg

Publié le lundi 14 juin 2021

Vu l’amélioration de la situation du coronavirus SARS-CoV-2 au niveau national et au niveau européen, le ministère des Affaires étrangères et européennes et le ministère de la Santé tiennent à informer des nouvelles mesures sanitaires applicables à partir du 13 juin 2021, pour tout déplacement par voie aérienne à destination du Grand-Duché de Luxembourg.

Toute personne, à partir de l’âge de 6 ans, souhaitant se déplacer par transport aérien à destination du Grand-Duché de Luxembourg doit présenter à l’embarquement :

  1. Soit un certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet [1] réalisé avec un vaccin ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne des médicaments, à savoir les vaccins des entreprises AstraZeneca, BioNTech/Pfizer, Johnson&Johnson et Moderna, établi par une autorité publique ou médicale d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un Etat membre de l’Espace Schengen ;
  2. Soit un certificat de rétablissement établi par un médecin ou une autorité nationale d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un Etat membre de l’Espace Schengen pour les personnes qui ont subi une infection SARS-CoV-2 récente endéans les 6 mois avant leur déplacement et qui ont terminé la période d’isolement applicable dans le pays respectif avec disparition de tout symptôme d’infection ;
  3. Soit le résultat négatif (sur papier ou document électronique) d’un test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) pour la détection de l’ARN viral du SARS-CoV-2 (méthodes PCR, TMA ou LAMP [2] ) réalisé moins de 72 heures avant le vol ou d’un test antigénique rapide SARS-CoV-2 [3] réalisé moins de 48 heures avant le vol, par un laboratoire d’analyses médicales ou tout autre organisme autorisé à cet effet. Le résultat négatif de l’examen visé devra être présenté, le cas échéant accompagné d’une traduction, dans l’une des langues administratives du Luxembourg ou en anglais, italien, espagnol ou portugais.

Le régime misen place permet temporairement, en sus des certificats de vaccination, de rétablissement et de test COVID-19, établis conformément à la loi modifiée du 17 juillet 2020 sur les mesures de lutte contre la pandémie COVID-19, la reconnaissance de certificats de vaccination, de rétablissement et de test COVID-19 émis par un autre Etat membre de l’Union européenne ou un Etat membre de l’Espace Schengen, qui ne sont pas encore établis conformément au règlement européen relatif au certificat COVID numérique de l’UE. Pendant cette phase sont, par exemple, acceptés des certificats ne comportant pas encore de code QR ou encore des preuves de vaccinations retranscrites dans un carnet de vaccination.

Les nouvelles obligations applicables à toutes les personnes souhaitant entrer au Luxembourg par transport aérien s’ajoutent aux restrictions temporaires déjà en place pour les ressortissants de pays tiers pour les déplacements non essentiels vers l’UE. Dans ce contexte, il est à noter que les restrictions temporaires d’entrée pour les ressortissants de pays tiers sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg, mises en place par le règlement grand-ducal relatif aux restrictions temporaires en matière d’immigration, sont prolongées jusqu’au 30 septembre 2021 inclus.

De plus, le gouvernement tient à informer que le Grand-Duché de Luxembourg a donné suite aux recommandations du Conseil du 6 mai 2021 et 3 juin 2021, modifiant la recommandation (UE) 2020/912 du Conseil concernant la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l’UE et la possible levée de cette restriction. Ainsi, la liste de pays tiers dont les résidents ne devraient pas être affectés par une restriction temporaire aux frontières extérieures des déplacements non essentiels vers l'UE est mise à jour en ajoutant, avec effet au 13 juin 2021, Israël et le Japon.

Les ressortissants de pays tiers ayant leur résidence en Israël et au Japon seront donc à nouveau autorisés à entrer sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg à partir du 13 juin 2021. La preuve de la résidence est à charge du ressortissant de pays tiers.

La liste actualisée de pays tiers dont les résidents ne sont pas affectés par les restrictions temporaires aux frontières extérieures des déplacements non essentiels vers le territoire du Grand-Duché de Luxembourg se présente donc désormais comme suit :

 

  • Australie
  • Chine (sous réserve de confirmation de la réciprocité au niveau de l’Union européenne)
  • Corée du Sud
  • Israël
  • Japon
  • Nouvelle-Zélande
  • Rwanda
  • Singapour
  • Thaïlande

 

Pour rappel que toute personne ayant séjourné en Inde ou au Royaume-Uni dans les 14 jours précédant son arrivée sur le territoire luxembourgeois doit se soumettre dans les plus brefs délais à un test COVID-19 (méthodes PCR, TMA ou LAMP) en indiquant au laboratoire d’analyses médicales qu’elle a séjourné en Inde ou au Royaume-Uni. Cette obligation s’applique à toute personne ayant séjourné en Inde ou au Royaume-Uni dans les 14 jours précédant son arrivée, indépendamment de la durée du séjour en Inde ou au Royaume-Uni et au Luxembourg, et indépendamment de son moyen de transport pour se rendre au Grand-Duché. Si la personne arrive par voie aérienne au Luxembourg, le test sera pratiqué, à titre gratuit, au centre de test COVID-19 à l’aéroport de Luxembourg.

Dès leur arrivée sur le territoire du Grand-Duché, les concernées se mettent en quarantaine stricte pendant 7 jours avec l’obligation de se soumettre à un deuxième test de détection par amplification de l’ARN viral du SARS-CoV-2 (méthodes PCR, TMA ou LAMP) à partir du 6e jour de quarantaine. En cas de refus de se soumettre au test à l’arrivée ou à celui de la fin de la période de quarantaine de 7 jours, la quarantaine sera prolongée pour 7 jours supplémentaires, soit pour une durée totale de 14 jours.

Les concernées sont dans l’obligation de déclarer leur présence à l’Inspection sanitaire (par courriel : contact-covid@ms.etat.lu ou par téléphone : 247-65533) qui assure un suivi et un traçage renforcé.

Le régime spécifique pour le Royaume-Uni est en place jusqu’au 30 juin 2021, respectivement jusqu’au 15 juillet 2021 pour l’Inde.

La liste de toutes les dérogations prévues ainsi que les modalités exactes des démarches à effectuer au préalable peuvent être consultées en suivant le lien ci-après:

https://covid19.public.lu/fr/voyageurs/visiter-luxembourg.html

[1] a) Tout schéma qui définit le nombre et l’intervalle d’injections nécessaires à l’obtention d’une immunité protectrice suffisante et qui est complet dès l’administration des doses nécessaires prévues en cas d’administration de plusieurs doses ou, pour les vaccins à dose unique, après une carence de quatorze jours. b) Pour les personnes rétablies, et qui ont été vaccinées endéans les cent quatre-vingt jours à partir du premier résultat positif d’un test TAAN, le schéma vaccinal est complet après un délai de quatorze jours après l’administration de la première dose quel que soit le vaccin administré.

[2] PCR : polymerase chain reaction ; TMA : transcription-mediated amplification; LAMP: loop-mediated isothermal amplification.

[3] Conforme aux critères de la WHO : antigen-detection in the diagnosis of SARS-CoV-2 infection using rapid immunoassays. Interim Guidance, 11 September, 2020, et inscrit sur la liste des tests antigéniques rapides établie sur base de la Recommandation 2021/C24/01 du 22 janvier 2021.

 

Retour