Recherche avancée

Union africaine - Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'UA > Actualités > Jean Asselborn a participé à la 76e session de l'Assemblé... >

Jean Asselborn a participé à la 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York

Publié le mercredi 22 septembre 2021

Le déplacement à New York a été l'occasion pour le ministre Asselborn de participer à plusieurs évènements et réunions de haut niveau, dont notamment l'ouverture du débat général de l'Assemblée générale.

En amont d'une réunion ministérielle sur la Responsabilité de protéger (R2P), le ministre Asselborn a pu rencontrer ses homologues européens lors d'une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, afin de faire le point sur les derniers développements politiques internationaux, dont notamment la situation en Afghanistan. Dans ce contexte, le ministre Asselborn a réitéré l'importance pour l'UE, ainsi que pour ses partenaires internationaux, de venir au secours des Afghans qui fuient le régime taliban. Dans cette optique, "il faut soutenir les agences onusiennes et les ONG dans leurs efforts de créer des conditions humaines pour les déplacés internes et ceux qui se trouvent dans les pays limitrophes", a-t-il fait remarquer. Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a aussi tenu à souligner que l'UE doit, en même temps, faire preuve de solidarité avec le peuple afghan en participant aux efforts de réinstallation d'Afghans vulnérables.

Les ministres ont également eu un échange de vues sur l'approche de l'UE vis-à-vis des Talibans. Dans ce contexte, Jean Asselborn a fait remarquer qu'il faut juger le régime taliban sur leurs actes et non leurs paroles. Il a souligné l'importance primordiale de garantir l'accès à l'aide humanitaire pour les millions d'Afghans qui en dépendent.

Le ministre a également participé au dîner ministériel sur le Moyen-Orient, organisé traditionnellement par l'Institut international de la paix (International Peace Institute) en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. En présence de ses homologues de la région, cette réunion a permis au ministre Asselborn d'avoir un échange de vues approfondi avec les différents acteurs sur les derniers développements politiques au Moyen-Orient, dont notamment le processus de paix au Moyen-Orient et les questions liées à l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien.

Un déjeuner ministériel informel réunissant les ministres et représentants des pays pratiquant une politique étrangère féministe a également figuré à l'ordre du jour. La réunion, qui a réuni les représentants du Canada, de l'Espagne, de la France, du Mexique et de la Suède, a notamment permis de se pencher sur l'Agenda "Femmes, Paix, Sécurité" et de se montrer unis contre la fragilisation des droits des femmes et des filles dans le monde. Le ministre a saisi l'occasion pour réaffirmer que l'engagement pour l'égalité des genres ainsi que la promotion et la protection des droits des femmes et des filles font partie intégrante de l'action étrangère du Luxembourg. Depuis la dernière réunion de ce groupe au mois de février 2021, le Grand-Duché a rejoint le "Pacte sur les femmes, la paix, la sécurité et l'action humanitaire", lancé en juin 2021 dans le cadre du Forum Génération Égalité à Paris, tout comme le "groupe des amis des femmes du Sahel" des Nations unies.

La réunion a également permis de se pencher sur la situation des femmes en Afghanistan, dans un contexte marqué par le risque accru que les progrès qui ont été réalisés au cours des dernières décennies dans le domaine de l'égalité des genres en Afghanistan soient annulés et que les droits humains fondamentaux de 19 millions de femmes et de filles afghanes ne soient plus garantis.

Enfin, le ministre Asselborn a saisi l'occasion de son déplacement à New York dans le cadre de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies pour s'entretenir avec plusieurs homologues internationaux ainsi que le haut représentant pour l'Alliance des civilisations des Nations unies, Miguel Moratinos. L'échange de vues avec le haut représentant a notamment permis de s'échanger sur le soutien du Luxembourg au travail important de l'Alliance des civilisations dans les domaines de l'éducation, du dialogue interculturel et de la prévention de l'extrémisme violent.

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a aussi eu des entrevues bilatérales avec ses homologues de l'Iran, le nouveau ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian, du Rwanda, Vincent Biruta, et du Liechtenstein, Dominique Hasler. L'entrevue avec le nouveau ministre des Affaires étrangères d'Iran a permis d'avoir un échange de vues sur les relations bilatérales, les derniers développements régionaux, dont notamment la situation en Afghanistan, ainsi que l'importance de reprendre les négociations dans le cadre de l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Jean Asselborn a saisi l'occasion de cette entrevue avec son homologue iranien pour soulever la question des droits humains en Iran. Il a exprimé sa préoccupation devant l'usage de la violence contre des manifestants pacifiques, l'usage de la peine de mort ainsi que la persécution de minorités religieuses, dont notamment la communauté des Baha'is.

 

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Retour