Recherche avancée

Union africaine - Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'UA > Actualités > Paulette Lenert au Conseil des affaires étrangères en for... >

Paulette Lenert au Conseil des affaires étrangères en formation Développement

Publié le lundi 25 novembre 2019

Paulette Lenert, ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, s'est rendue le 25 novembre 2019 à Bruxelles pour assister au Conseil des affaires étrangères dans sa formation Développement, sous la présidence de la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini.

©European Union / Birgitta Tazelaar, directrice générale de la Coopérration néerlandaise; Sigrid Kaag, ministre de la Coopération au développement des Pays-Bas; Paulette Lenert, ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire

    

Les ministres ont fait le point sur l'état des lieux des négociations sur un nouvel accord de partenariat avec les pays ACP (Afrique/Caraïbes/Pacifique), qui ont pris du retard. Les parties se sont accordées sur la nécessité de prévoir des mesures transitoires visant à étendre l'application de l'actuel Accord de Cotonou. Paulette Lenert a insisté sur l'importance d'y voir figurer les valeurs européennes, notamment l'égalité des genres, la santé et les droits sexuels et reproductifs, tout comme le rôle fondamental de la Cour pénale internationale. Au sujet du Forum global sur les réfugiés, prévu en décembre à Genève, la ministre a mis en avant la nécessité du recours aux nouvelles technologies de l'information et des communications pour des solutions innovantes, également dans le contexte humanitaire.

Les débats ont ensuite porté sur la future architecture financière européenne pour le développement. Après une brève présentation du rapport du groupe des Sages à ce sujet, les présidents de la BEI et de la BERD ont mis en avant les avantages comparatifs de leurs institutions respectives. La ministre Lenert a souligné l'importance d'une concentration sur les objectifs politiques stratégiques de l'UE, qui est le plus important pourvoyeur d'aide publique au développement dans le monde. Face aux enjeux globaux, notamment la dynamique démographique et la dégradation de la situation sécuritaire dans les pays du Sud, il est nécessaire d'agir rapidement pour assurer des investissements suffisants et la création de nouveaux emplois dans les pays en développement. Il faudrait donc profiter au maximum de l'architecture actuelle, en évitant une fragmentation additionnelle et en assurant l'appropriation de l'UE et de ses États membres. Paulette Lenert a souligné que la BEI est d'ores et déjà alignée sur ces principes et devrait donc continuer à jouer ce rôle.

Lors d'un déjeuner informel de travail, les ministres se sont échangés sur le dossier du genre et de l'éducation avec Tilaye Gete, ministre de l'Éducation de l'Ethiopie.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes/ Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire

Retour