Recherche avancée

Union africaine - Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'UA > Actualités > Visite de travail à Luxembourg de la secrétaire générale... >

Visite de travail à Luxembourg de la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo

Publié le mercredi 13 novembre 2019

En date du 13 novembre 2019, la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, s'est rendue au Luxembourg pour une visite de travail.

Dans le cadre de sa visite, la secrétaire générale a eu une entrevue avec le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn. Le ministre Asselborn a notamment fait part de son inquiétude concernant la situation au Sahel, avant d'évoquer avec Louise Mushikiwabo les efforts déployés par l'Organisation internationale de la Francophonie pour contribuer à la consolidation de la paix, au respect des droits de l'homme et à la démocratie dans l'espace sahélien, en Guinée-Bissau, au Cameroun et en Haïti.  Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a également réitéré la ferme opposition du Luxembourg à la peine de mort et a assuré la secrétaire générale de l'appui du gouvernement luxembourgeois à l'idée de relancer la discussion au sein de l'espace francophone pour encourager les pays qui ne l'ont pas encore fait d'aller vers un moratoire sur l'application de la peine de mort en vue de son abolition définitive.

Par la suite, Louise Mushikiwabo a été accueillie par le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, à l'Hôtel Saint-Maximin pour une entrevue portant sur des sujets d'intérêt commun, notamment la réforme de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). "Le Luxembourg soutient la secrétaire générale dans son ambition de renouveau et de réforme de l'OIF, ce qui renforcera notre organisation et en parallèle notre voix francophone dans le monde", a déclaré le Premier ministre à cet égard.

À l'issue de cette entrevue, la secrétaire générale et le Premier ministre ont eu l'occasion d'approfondir leurs discussions lors d'un déjeuner de travail, en présence du ministre des Finances, Pierre Gramegna, et de la ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire, Paulette Lenert. Pierre Gramegna a souligné à cette occasion l'importance de la langue française, qui a apporté au cours des années "une contribution considérable au succès de notre place financière multilingue". En référence à la priorité accordée par la Coopération luxembourgeoise au Sahel, Paulette Lenert a mis l'accent sur l'importance de l'éducation des jeunes, notamment en langue française, afin de leur garantir des perspectives de développement.

L'OIF a un rôle important à jouer dans le suivi des crises dans l'espace francophone et dans l'accompagnement des processus électoraux et du bon fonctionnement de l'État de droit dans le respect des droits de l'homme. Ce sont des principes qui nous définissent et qui font la richesse de notre espace», a noté Xavier Bettel lors de ce déjeuner de travail, avant d'ajouter que "l'OIF se caractérise comme une enceinte où le dialogue politique se fait certes sur des principes et des propos clairs mais avec une méthode un peu plus bienveillante l'un à l'égard de l'autre".

 

Communiqué par le ministère d'État, le ministère des Affaires étrangères et européennes, le ministère des Finances, la Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire et la Direction de la défense

Retour